Pour vous inscrire sur le forum, tout est expliqué ici
Après la création de votre compte, sans présentation au bout d'une semaine, Votre compte sera supprimé.
pub zooplus.fr

L'agression des humains par les chiens

Avatar de l’utilisateur
souris65
Messages : 3739
Inscription : jeu. 17 janv. 2008 00:00
Humeur : Un peu speed comme les Dalmatiens
Prénom : Sabine
Fonction dans l'asso : Assistante en éthologie et Comportement Canin, Félin, Equin
Localisation : Montmirail (51)

L'agression des humains par les chiens

Message par souris65 » jeu. 28 janv. 2010 09:58

C’est quoi ?


Aboiement – Grondement – Morsure
- Elle est normalement précédée par la menace (peut disparaître par apprentissage : instrumentalisation)
- Le chien est un prédateur, l’agressivité c’est la survie
- Elle dépend de la génétique et des hormones
- Influence de l’environnement chez le chiot
- Le rôle de l’expérience
- Celui de l’engagement émotionnel anthropomorphique du maître

Quelle forme ?
- De dominance
- Par peur
- De prédation
- De distancement
- De protection territoriale
- De possession
- Redirigée
- Par la douleur
- Par la punition
- Conditionnée
- Idiopathique

Cinq d’entre elles sont « éthologiquement correctes » :
- Prédatrice
- Territoriale
- Hiérarchique
- Par peur
- Par irritation (douleur, frustration, faim, persistance d’un contact malgré les signaux d’arrêt)

Agression de dominance (hiérarchique)
La dominance, c’est obtenir des privilèges et les défendre.

Précautions et causes : Chien de race, mâle, environ 1 à 2 ans
- Sélection génétique : race, type de chien, mâle ou femelle, parents, mère,
- Hiérarchisation (Ecole du Chiot, maison), puberté
- Méconnaissance du langage et des règles, réponses correctes
- Conflits familiaux (groupe instable)
- Anthropomorphisme, permissivité
- Mauvaise socialisation
- Privation sensorielle

Les signes (si répétés) :
- Grimpe sur les genoux
- Donne souvent la patte
- Mordille les mains
- Se couche dans le lit, sur le fauteuil
- Refuse le contact sur la tête
- Fait la « garde » de la gamelle, d’un jouet, d’un objet
- Empêche les personnes d’entrer ou de sortir
- Décide quand il veut jouer, à quoi il veut jouer, impose le jeu et son terme
- Menace et fait reculé (gamelle, lieu de couchage, objet)
- Le mâle empêche les personnes de s’approcher de sa maîtresse
- La femelle de son maître
- Marquage à l’urine dans la maison, sur une personne
- Attitude haute, poil hérissé, regard
- N’accepte pas les attitudes de dominance : retourner, soulever, brosser, toucher les dents
- Mord et revient lécher
- Attention, ce chien est souvent amical avec les autres, il peut être soumis à eux. Le problème se situe avec une personne en particulier. C’est à elle de régler le problème.

Rééducation (jamais par un étranger !) :
La réaction doit être adaptée à l’agression. Par exemple, dans les agressions par peur, la punition augmente le stress…

1- Faire perdre les repères
- C’est la personne en conflit qui s’occupe de lui
- Changer les horaires : repas, sorties, sommeil (lieu de couchage)
- Repas à la main, avec haltes, avec positions
- Pas de boisson (à la demande « différée »)
- Toujours attendre le retour au calme avant de donner ou de sortir
- Isolement social à l’extérieur ou ignorer à l’intérieur
- Regarder ailleurs, se lever si il désire la caresse
- Interdiction de certaines pièces
- Ne plus aller vers lui, ne plus le toucher
- Eviter les situations conflictuelles dans cette phase
- Empêcher l’accès aux fauteuils par des accessoires

2- Reprendre l’autorité
- Regarder le chien sur le dos, la croupe, la tête
- Tenir en longe lors de la promenade dirigée
- Exiger les positions avant de donner (boisson, gamelle) ou de sortir
- Prendre la position haute dans les déplacements
- Muselière

3- La punition
- La punition physique augmente le problème et mène à l’euthanasie
- Elle ne doit s’adresser qu’aux chiots en phase de hiérarchisation
- Elle ne pourra être utilisée chez le chien adulte qu’après la rééducation comportementale

Comment il mord ?
- Le chien dominant a une morsure brève, suivie de menaces
- Celui qui cherche à dominer maintient la prise


Agression par peur
- C’est le stress, l’incapacité de fuir, le franchissement de la distance critique qui entraîne l’agression. Pas de phase d’intimidation
- En général, l’anxiété amène à une impossibilité de défense contrôlée
- Pour faire reculer ce qu’il craint, il attaque
- Celui qui se soumet après une correction peut agresser par peur (situation sans issue)

Les signes :
Postures de peur, mydriase, transpiration, glandes anales, posture basse, grognements, exhiber les dents, … Morsure suivie de fuite ou d’écart (chien capturé)

Rééducation, habituation, renforcement positif, homéopathie.

Agression de prédation (attention à l’intimidation)
- Instinct de poursuite, les réussites augmentent la technique.

Rééducation :
- Dévier l’attention
- Routine d’obéissance avec renforcement positif
- Mise en situation en associant avec de l’agréable (balle, récompense, …)
- Punition : Collier à air, élastique

Agression de protection
- Pour défendre un objet, un lieu, une personne

Rééducation :
- Ne pas se retirer, renforcement positif du retour au calme
- Dévier l’attention

Agression de distancement
- Cherche à éloigner ce qu’il craint (charge stoppée)
- En laisse, attend la réaction du maître
- Peut s’amplifier et devenir mordant.

Rééducation :
- Dévier l’attention
- Renforcement positif
- Associer à de l’agréable
- Chien moniteur

Agression par la douleur (irritation)
- Ressent ou anticipe une douleur (véto, toiletteur, enfants, …)
- Possibilité de sens diminués (vision, audition : poils du briard par exemple)
- Chien blessé
- Marcher sur la queue

Rééducation :
- Calmer la douleur
- Associer avec de l’agréable
- Eviter de surprendre (enfants)

Agression par la punition
- Anticipe ou subit une punition
- Le maître punit alors que le chien se soumet
- Le chien dominant ne supporte pas la punition

Agression conditionnée (instrumentalisée)
- Par conditionnement
- Mauvais dressage (garde d’objets, défense du maître)

Agression redirigée
- Excitation importante (chats, chiens, H. A., Agility) : Frustration
- Ne peut atteindre l’autre, se retourne contre un sujet neutre
- Morsure réflexe pour libérer une tension
- Après la morsure, le dominant fait des mouvements d’apaisement, le dominé va se cacher

Agression idiopathique
- N’est pas rattachée à l’éthogramme du chien
- Anormale, accès de fureur, crise sans cause apparente

Causes :
- Troubles neurologiques : Epilepsie, tumeur cérébrale, encéphalite, hydrocéphalie, toxémie, etc.


Joseph Ortéga - Juillet 2007
Nier la soufrance de l'animal entraine vite à devenir indifférent
à celle de l'humain.


Pour protéger, il faut aimer. Pour aimer, il faut connaître.
"Sans les animaux le monde ne serait pas humain" Kl. Matignon


Calins à vos toutous de Sabine
et léchouilles de Freckles, Jaïa et Lakshmi

Verrouillé

Revenir vers « Education du maître »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité